News

Renouvellement de l’engagement en faveur de la paix dans la justice

28 August 2005

Renouvellement de l’engagement en faveur de la paix dans la justice

 

par Sa Sainteté Aram Ier

Catholicos de Cilicie et président du

Comité central du Conseil œcuménique des Eglises

 

Les Nations Unies ont appelé tous leurs Etats membres à observer la Journée internationale de la paix, fixée au 21 septembre. Dans le cadre de la Décennie «vaincre la violence», le Conseil œcuménique des Eglises, s’associant à la communauté internationale, a invité ses Eglises membres à observer ce même jour la Journée internationale de prière pour la paix.

 

La paix est un don de Dieu à l’humanité, par l’incarnation du Christ. La naissance du Christ a été annoncée par les anges comme la venue de la paix dans le monde. Une réalité donnée par Dieu ne peut pas être usurpée par l’homme. Ce serait un péché à l’égard de Dieu.

 

La paix est une promesse divine. Elle sera accordée à ceux qui sont prêts à l’accepter dans l’humilité et l’obéissance, à la sauvegarder, à la renforcer et à la garder comme un trésor sacré.

 

La paix est aussi une mission confiée par Dieu et que nous nous devons d’accomplir. C’est pourquoi  l’édification  de  la  paix  fait  partie  intégrante  de  la  vocation  chrétienne,  une dimension fondamentale de la proclamation de l’Evangile.

 

La paix est d’abord le respect de la vie. Elle exige que nous renoncions à toute violence à l’égard de la vie et que nous nous engagions à en préserver l’intégrité et le caractère sacré.

 

La paix consiste à instaurer la justice,  condition sine qua non de la paix et la seule voie qui y conduise. Une paix authentique et permanente ne peut être édifiée que sur la base de la justice.

 

La paix consiste à nous accepter les uns les autres tels que nous sommes, en respectant nos différences et en recherchant des objectifs communs et des valeurs communes, malgré toutes nos divergences.

 

La paix consiste à édifier la communauté, en reconnaissant les droits et les devoirs de tous et en encourageant une collaboration fructueuse et des relations justes et transparentes.

 

La paix ne signifie pas que nos ennemis sont vaincus, mais que l’inimitié est surmontée grâce à la compréhension et à la confiance mutuelles.

 

La paix n’est pas synonyme d’absence de conflit, mais de relations justes avec Dieu, nos prochains et la création. La paix règne là où il y a la liberté dans la vérité (Jean 14,16), l’égalité dans la justice (Col 4,1) et l’harmonie dans la vie (1 Jean 4,8).

 

Une vision authentique de la paix rejette l’unilatéralisme et encourage le multilatéralisme. Elle rejette toutes les idéologies qui nient la vie, la dignité, la justice et la liberté données par Dieu. Elle rejette toutes les formes de gouvernement qui refusent la participation et les droits des peuples.

 

Une vision authentique de la paix inspire les efforts pour instaurer une société gouvernée par le droit et reposant sur les valeurs morales essentielles et les droits fondamentaux de la personne.

 

Dans un monde déchiré par les discours de haine, de méfiance et d’aliénation, les Eglises doivent s’engager avec plus de force pour instaurer la paix.

 

Les religions sont mises au défi de collaborer ensemble pour édifier une société équitable, fondée sur la participation et l’éthique. Elles sont appelées à encourager le dialogue entre les civilisations, les cultures et les religions, en faisant passer l’humanité d’une culture de mort à une culture de vie, d’une culture de violence à une culture de paix.

 

Les religions doivent soutenir les Nations Unies dans leurs efforts pour transformer leur mandat de sauvegarde de la paix en une mission d’édification de la paix. Une telle mission exige que l’on s’attaque sérieusement aux causes profondes de la violence, de la haine et de la méfiance qui caractérisent nos sociétés contemporaines. Elle exige aussi qu’on lutte pour la justice en éliminant toutes les formes de pauvreté, de racisme et de violence.

 

Voilà comment édifier la paix.

 

La Journée internationale pour la paix est marquée par la prière et l’espérance. Elle est aussi l’occasion de nous engager à nouveau en faveur d’une alliance mondiale visant à édifier la paix dans la justice.

 

«Heureux ceux qui font œuvre de paix: ils seront appelés fils de Dieu» (Mt 5,9).